Soin du visage : l’échec du layering

En matière de soins du visage, j’ai toujours été très loin du minimum syndical. Ça ne m’a jamais dérangée de dormir maquillée, ni de nettoyer ma peau très sèche avec des produits mal adaptés (ben quoi, le gel douche ça lave, non ?)

La crème hydratante c’est quand j’y pense (le lait démaquillant et la BB Crème  ça compte ?) Un gommage de temps en temps si je n’ai rien de mieux à faire… Et rien d’autre.

Et puis à force de m’y interesser, de parcourir les blogs, j’ai fini par entendre parler de la methode du « layering » ou « mille-feuille ». A force de me renseigner sur le sujet, j’ai eu le sentiment d’avoir vraiment tout fait de travers depuis des années, et je me suis décidée à essayer.

Si vous n’avez jamais entendu parler du layering, en résumé ça consiste à :

  1. Démaquiller sa peau TOUS LES SOIRS avec une huile, qui va dissoudre le maquillage mais aussi l’excès de sébum, la pollution, etc.
  2. Matin et soir, nettoyer le visage avec un savon doux puis rincer à l’eau – le savon c’est le seul produit qui viendra à bout de l’huile le soir, et le matin c’est simplement pour se rafraichir et nettoyer le sébum de la nuit.
  3. Rincer avec une lotion, l’idée est de se débarrasser du calcaire de l’eau de rinçage qui tire la peau
  4. Appliquer un sérum
  5. Appliquer un contour des yeux
  6. Appliquer une crème hydratante

Si vous souhaitez connaître tous les secrets de cette technique, je vous invite à lire les pages qui y sont consacrées sur le blog « Les chroniques de Sonia » : c’est en dévorant ce site que j’ai trouvé toutes les informations dont j’avais besoin.

J’ai donc fait une virée chez Sephora le premier week-end d’Octobre et je me suis offert tout ça :

1/ Pour le démaquillage : Take the day off – Clinique

DSC_3716

34,50 € le pot de 125 ml

C’est un baume, une sorte de pâte blanche qui se transforme en huile au contact de la peau, c’est très marrant à utiliser. Je prélève un peu de matière sur chaque index et je masse le visage avec, ça dissout le maquillage et les impuretés. Comme on trempe ses gros doigts dans le pot, c’est mieux de se laver les mains avant.

J’apprécie particulièrement de ne pas devoir me frotter les yeux avec un coton pour ôter le mascara : avec les doigts c’est beaucoup moins agressif et bien plus efficace !

La tronche de raton-laveur avant le rinçage, c’est toujours un grand moment.

2/ Pour le nettoyage : le Basic 3 temps – Clinique

DSC_3717

« Kit d’initiation » – 35,95 €

Je commence par nettoyer l’huile de l’étape précédente avec le savon et je rince le tout à l’eau tiède en m’aidant de mon éponge konjac.

Je passe ensuite un coton imbibé de lotion clarifiante, en évitant soigneusement le contour des yeux. Cette lotion est assez costaud, elle « picote » légèrement. Je trouve ça très agréable, ça donne l’impression d’avoir vraiment la peau nette. Un peu comme après un détartrage chez le dentiste : sur le moment ça semble un peu agressif, mais la sensation de propreté qui suit est incomparable !

L’émulsion hydratante enfin, est indissociable de la lotion. Elle permet justement d’apaiser la peau après cette étape un peu agressive.

3/ Pour le contour des yeux : Larmes de fantôme – Garancia

DSC_3722

39,95 € le roll-on de 10 ml

Je lorgnais dessus depuis que j’ai découvert le Pschitt magique dans la My Little Box de septembre dernier. Anti-rides, anti-cernes, anti-poches et anti-relâchement : tout ce qu’il me faut !

J’applique un peu de produit sur le contour de l’oeil (sur l’os en fait) à l’aide du roll-on, puis je tapote avec les doigts de l’extérieur vers l’intérieur pour faire pénétrer. Le produit est blanc, d’où son nom… Et il a une odeur assez désagréable. Quant à savoir s’il est efficace… Je ne vois pas d’amélioration, mais vu la tronche de mes poches+cernes je ne suis pas étonnée. Je doute qu’on puisse y faire quelque-chose !

 

Pour le reste : il me restait un fond de « Sérum Maîtrise du Temps » de Hélénère reçu dans je ne sais plus quelle box il y a fort longtemps, que j’ai eu l’occasion de terminer en commençant cette routine.

Je l’ai depuis remplacé par cette huile de graines de pin maritime de chez Oceopin, commandée et reçue en même temps que ma Birchbox de Novembre.

DSC_3676

36 € les 15 ml

J’en dépose une petite goutte sur chaque joue, une sur le front et je masse du bout des doigts pour répartir sur tout le visage.

Comme une andouille je m’attendais à retrouver l’odeur fraîche d’une forêt de pins… ben non : ça sent comme les pignons ! Heureusement c’est plutôt léger comme odeur, très discret et ça disparaît vite.

J’ai choisi cette huile car elle est très riche en agents anti-âge, et aussi parce que c’est un produit naturel et fabriqué en France. Son prix a aussi énormément joué sur mon choix puisqu’il faut compter environ 80€ pour un sérum plus classique. En matière de cosmétiques je sors tout juste de ma grotte, je ne sais pas trop à quoi sert un sérum… Je ne suis certainement pas prête à y consacrer un tel budget !

Pour la crème hydratante enfin, je n’ai pas eu besoin d’en acheter puisqu’à force d’en recevoir dans les box, j’en ai bien plus que ce que je peux utiliser.

Et alors ça donne quoi ?

Les premiers jours : j’avais l’impression de passer ma vie dans la salle de bains. Passer de « un coup de lait démaquillant quand j’y pense » à 6 ou 7 produits matin et soir, forcément, ça perturbe mes habitudes. J’y ai quand même rapidement pris goût, c’est devenu un rituel réconfortant au lever et au coucher.

Moi qui ai toujours eu la peau rêche, sèche, qui tire même après avoir appliqué de la crème, avec cette routine, j’ai découvert qu’il était possible d’avoir la peau souple et douce toute la journée.

J’ai quand même eu pas mal de fois l’impression d’en avoir trop mis, et que ma peau peinait à tout absorber.

Après 10 jours, j’avais l’impression d’avoir le teint beaucoup plus lumineux et les traits moins tirés.

J’avais bien noté, en parcourant le blog de Sonia, qu’avec un changement de traitement si radical ma peau allait réagir et se « purger ». Je n’ai donc pas du tout été surprise de voir, après 2 semaines à ce régime, quelques boutons apparaître sur mes tempes. J’ai poursuivi comme si de rien n’était en me disant que ça allait passer aussi vite que c’était venu (en 2 semaines quoi…).

J’ai laissé passer une, puis deux, puis trois semaines et ça ne faisait pas mine de s’améliorer, bien au contraire. De nouveaux boutons chaque jour, douloureux qui plus est, et ils ont commencé à remonter sur le front, descendre sur les joues, le menton… Même en pleine puberté ma peau n’a jamais eu cette allure, c’est la première fois de ma vie que je vis ça.

J’ai tout stoppé depuis 2 semaines. Aujourd’hui j’en suis là :

DSC_3692 DSC_3694

Ça a duré trop longtemps pour incriminer les hormones. Je n’ai rien changé dans mon alimentation ni dans mon mode de vie en dehors de cette routine de soins. Je sors d’une période particulièrement stressante au travail, mais c’est assez habituel et ça ne s’est jamais manifesté comme ça chez moi…

Vu la zone concernée je ne pense pas que ça puisse être lié au contour des yeux. J’ai commencé à bourgeonner avant de recevoir l’huile de graines de pin, donc ce n’est pas ça non plus. Quant aux crèmes hydratantes, je les utilisais déjà sans problème avant de commencer cette routine.

Par élimination, je pense que c’est l’un des produits Clinique qui est mal toléré par ma peau.

En plus de trouver ça franchement décevant – surtout vu l’investissement, 150 € pour ressembler à une ado, merci – je trouve surtout que c’est très étonnant.

J’ai beaucoup de mal à croire que des produits de la marque Clinique, conçus par des dermatologues, puissent provoquer une réaction si violente.

Ou alors c’est normal que ce phénomène de « purge » dure longtemps et j’aurais dû continuer ? Me v’là perdue…

Ma wishlist du mois d’Octobre

1/ Un parapluie transparent

Pour ne pas laisser la pluie ruiner mon moral et mon brushing, je voudrais un joli parapluie. J’adore les parapluies « cloche » transparents et j’aime tout particulièrement ce modèle signé Jean-Paul Gautier, avec ses motifs en dentelle.parapluie-cloche-transparent-dentelle-noire-jean-paul-gaultier

2/ Un joli collier de Shlomit Ofir

Le plus difficile étant de choisir, puisqu’ils sont tous plus jolis les uns que les autres ! Voici les modèles qui me plaisent le plus, et je vous invite à découvrir tous les autres sur sa boutique Etsy :

collier-pentagone-shlomit-ofir

collier-origami-shlomit-ofircollier-hanabi-shlomit-ofir

3/ Un petit pull…

…pour commencer à se réchauffer avec style. Vous ai-je déjà parlé de mon amour inconditionnel pour les hauts à encolure bateau ? J’ai hâte de pouvoir essayer ce joli pull Naf Naf et j’espère le trouver aussi joli en vrai qu’en photo !

pull-naf-naf

4/ L’huile démaquillante purifiante Akane

Découverte dans la Birchbox de mai dernier, sur le moment je n’avais pas tellement aimé cette huile car j’avais du mal à la rincer.

Je l’avais pourtant trouvée très efficace, en particulier pour enlever les mascaras tenaces sans devoir trop frotter les paupières. Et surtout, j’aimais beaucoup l’idée de pouvoir me démaquiller sans utiliser de coton, avec en prime un produit Bio écocertifié.

J’ai retenté l’expérience un peu plus tard après m’être offert une éponge Konjac : ça fait toute la différence pour le rinçage ! Cette huile est parfaite pour ma peau très sèche et depuis que j’ai fini mon petit flacon, elle me manque beaucoup. C’est vraiment à contre-coeur que j’ai ressorti lait démaquillant et disques de coton. C’est décidé : ce mois-ci je commande !

huile

Makeup : mes premiers achats chez Kiko

Voilà un bon moment que je passe devant les boutiques Kiko près de chez moi, sans trop m’y intéresser. J’imagine que je ne dois pas faire partie de leur « cible » marketing, puisque je ne me suis jamais sentie concernée par leurs produits – et les hordes d’adolescentes qui peuplent ces boutiques tous les samedis me confortent dans cette idée.

À force de lire tant des avis positifs sur les blogs, l’idée a fait son chemin et un récent article de Punky B sur la marque a fini de me convaincre.

Je me suis donc laissée tenter par…

1/ Le pinceau visage de la gamme « Rebel Romantic »

Je n’avais qu’un (trèèèèèèèès vieux) kabuki, et pas de la meilleure qualité. Avec les bronzers reçus dans la Birchbox et la My Little Box d’août, j’ai vite compris qu’il me faudrait mieux que ça.

Et y’a cette beauté, dans son adorable emballage rose poudré, qui a commencé à me faire des clins d’œil dès que je suis rentrée dans le magasin… Difficile de résister !

Rebel Romantic face brush

En plus d’être super mignon, il est aussi super doux et vraiment très pratique avec ses deux embouts. Et bien évidemment, comparé à mon vieux kabuki tout rêche, l’application des blush et bronzers est 100 fois plus facile et agréable !

Je le trouve parfait, et ça se confirmera sur la durée mais je pense que la qualité est bonne.

Il coûte 13,90 €.

2/ le blush Soft Touch dans le coloris « Light Plum » (112)

J’ose à peine vous l’avouer… Je ne possédais qu’un seul blush, il doit avoir plus de 10 ans et je ne suis pas certaine que sa teinte, plus proche de la « terra cotta » que d’un joli rose bonne mine, soit vraiment idéale pour réveiller mon teint fatigué. Appliqué avec le vieux kabuki dont je vous parlais à l’instant, ça ne fait pas de miracle.

Je dois dire aussi que je suis une fille exigeante, j’en ai rejeté quelques uns, des blushs : pas assez pigmenté, aucune tenue, trop de paillettes, impossible à travailler, donne des boutons, couleur qui jure avec mon teint… Je recherchais quelque chose de simple, léger, facile à appliquer et qui ne disparaisse pas au premier coup de vent. Et puis qui ne coûte pas un bras, tant qu’à faire.

Après avoir hésité avec les autres gammes proposées par Kiko, j’ai finalement choisi le blush « Soft Touch » en coloris Light Plum.

Kiko - Blush Soft Touch coloris "Light Plum" (112)

Et bien me voilà conquise ! J’avais un peu peur de me planter sur la teinte puisque, comparé au reste de la gamme, il parait sombre et tire un peu sur le violet. Finalement c’est nickel, c’est une teinte qui me va et il est très facile à doser et à travailler (surtout avec mon joli pinceau !).

Le fini est mat, ça c’est vraiment ce que je recherchais, et j’arrive aisément à obtenir l’effet « bonne mine / teint frais » espéré, tout en subtilité.

Son prix : 7,50 €

3 / Crayon contour des yeux Smart Eye PenciL, coloris « Granite Purple » (803)

Kiko - Smart Eye Pencil coloris "Granite Purple"

Alors là c’est la grosse déception parmi ces achats. D’abord au niveau de la couleur qui change énormément en fonction de la lumière. Swatché sur mon bras en magasin, avec la lumière artificielle, ça donnait un très joli brun-orangé. A la lumière naturelle, la couleur est franchement violette, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais.

Et ensuite au niveau de l’application. Swatché sur le bras toujours, j’ai obtenu un beau trait précis et intense, facile à estomper au doigt. Sur la paupière en revanche on dirait que le crayon ne marque pas. Il faut beaucoup insister pour voir quelque chose, ce qui rend le travail d’estompage très difficile.

Vraiment dommage, mais pour seulement 2,50 € : je m’en remettrai !

4/ Fards à paupière Long Lasting Stick, coloris Golden Brown (06) et Dark Taupe (39)

Kiko - Long Lasting Stick, coloris Golden Brown et Dark Taupe

Là par contre j’ai eu un gros coup de cœur !

Ce sont des ombres à paupières présentées sous forme de sticks. À appliquer comme avec un crayon, et laisser tel quel pour une teinte intense ou bien estomper au pinceau ou au doigt pour un résultat plus travaillé. Dans ce deuxième cas : il faut le travailler tout de suite après l’avoir posé car au bout de quelques secondes ça ne bouge plus du tout.

On nous annonce une tenue de 8h sans transfert et une résistance à l’eau : promesse tenue !

Les deux teintes que j’ai choisies se marient très bien ensemble et viennent compléter à merveille ma palette Naked 2.

Chaque crayon coûte 6,90 € : une paille à côté des 20 à 30 € qu’il faudra débourser pour un produit similaire de grande marque.

Pour conclure

J’en ai eu pour seulement 37,70 € au total et je suis plutôt satisfaite de mes achats. Pour le même montant en parfumerie, je serais repartie avec 1 ou 2 articles au meilleur des cas.
J’ai l’impression tout de même que la qualité est hétérogène sur toute la gamme. Je pense en particulier aux fards à paupières poudre, qui m’ont tous semblé très peu pigmentés et beaucoup trop pailletés.

Ce que je regrette le plus, c’est de n’avoir reçu aucune aide en magasin alors que j’ai pris soin d’y aller à une heure de faible affluence et que j’y suis restée longtemps. On m’a seulement proposé un panier pour faire mes achats…
Que ce soit pour m’expliquer comment utiliser tel ou tel produit ou bien pour m’aider à trouver les couleurs qui me conviennent, les conseils d’une vendeuse auraient été plus que bienvenus.