My Little [Creative] Box d’Octobre 2015

DSC_3653C’est avec beaucoup de retard que je vous parle de la My Little Box du mois d’Octobre puisque, comme pour la Birchbox du même mois, j’ai voulu prendre le temps de bien tester les produits avant de vous en parler… sauf qu’ils m’ont tellement déçue que j’ai vraiment rechigné à les utiliser.

Voyons ça tout de suite.

DSC_3652

Comme toujours, le carton d’emballage est nickel et s’ouvre très facilement. La boîte me semble un peu plus lourde que d’habitude. Cette fois-ci elle n’est pas décorée par une illustration de Kanako mais par une photo qui nous laisse deviner la collaboration avec Pinterest.

DSC_3655

On retrouve quand même à l’intérieur le carton illustré ainsi que le petit ruban que j’ajoute religieusement à ma collection, tout en me disant que je ferais bien de les mettre tout de suite à la poubelle puisque c’est très certainement là que ça finira de toute façon.  DSC_3656

Et le petit magazine My Little World dont j’apprécie toujours autant la mise en page et l’harmonie des couleurs. Je trouve toujours agréable d’avoir un peu de lecture.

Et en-dessous de ce magazine, My Little Box nous a glissé le top du top du summum de l’inspiration et de la créativité DIY :

1/ Les Bijoux de câbles

DSC_3658

Les « Bijoux de câbles ». De petites perles de plastique, à clipser sur les câbles d’écouteurs ou de chargeurs de téléphone. C’est totalement inutile, ça fait cheap et je trouve cet assortiment de couleurs particulièrement foireux.

Contrairement au carton illustré par Kanako, je ne me suis pas posé de question et je me suis débarrassée de ces horreurs illico.

2/ Un tote-bag

DSC_3660 DSC_3661

L’illustration côté pile est plutôt chouette. J’ai vu qu’il en existait d’autres, avec de gros pois noirs et roses ou noirs et bleus : je préfère de très loin ces toitures parisiennes. La citation côté face est particulièrement ironique venant d’une box qui contient autant de goodies que de produits de beauté.

Je sais que certaines filles adorent ce type de sac, pour ma part j’ai du mal à trouver une utilité à un tote-bag. C’est beaucoup trop grand pour le peu d’affaires que je transporte habituellement, et il faut obligatoirement le porter à l’épaule sans quoi il traîne par terre. Pas assez solide pour porter des choses lourdes, et de toutes façons le poids d’une bouteille d’eau suffit à me tuer le bras. Et puis je préfère les sacs qui ferment. Éventuellement, pour transporter une serviette de plage ou une couverture de pique-nique ça peut faire l’affaire, mais en recevant ça début octobre je me dis que la plage et les pique-nique sont bien loin.

Je suis donc perplexe devant ce sac dont je ne sais trop quoi faire. Beaucoup moins déçue que par les p’tits bouts de plastique, mais loin d’en être ravie en tout cas.

Sans plus attendre, découvrons le contenu du pochon beauté qui pèse si lourd…

DSC_3663

C’était donc le poids de la déception. Ce gros pot de déception là, dans sa boîte en carton au milieu. Hmmhmm…

3/ Crème sensitive végétal Yves Rocher

DSC_3668

Si je m’abonne à des box beauté c’est principalement pour découvrir des produits ou des marques qui soient nouveaux, innovants, ou difficiles à trouver, avec une particularité dans leur composition ou encore pour avoir l’opportunité de tester des produits un peu onéreux. Autrement dit, ce que j’attends d’une box beauté c’est tout l’inverse d’une crème hydratante Yves Rocher…

Et en full-size s’il vous plaît, sinon c’est pas drôle ! Le bon gros pot en verre qui pèse une tonne, oui madame, celui où tu splotch tes gros doigts dedans, moins hygiénique tu meurs.

Pour la crème de jour, j’ai encore du stock restant de box précédentes et j’ai déjà trouvé mon bonheur depuis un bon moment – il s’agit du soin de jour anti-âge global de Centifolia, si vous voulez tout savoir, dans son flacon-pompe pratique, léger et hygiénique. Découvert chez Birchbox et je découvre en rédigeant cette phrase qu’il n’est plus disponible sur le shop.

Je garde ce gros pot au fond d’un placard au cas où, un jour, par je ne sais quelle sorcellerie, je me retrouverais en galère de crème hydratante… Pour peu que ce jour arrive avant la date de péremption dudit pot de crème. Ou si une copine est dans le besoin.

4/ Huile Aïny

DSC_3666

En théorie il s’agit d’une huile à tout faire (corps, cheveux, visage, ongles), inspirée des rituels sacrés d’Amérique latine et au parfum « subtil ».

En pratique, l’huile sur le visage et dans les cheveux ça fait un peu comme si on s’était mis de l’huile dans les cheveux et sur le visage. No way.

Sur le corps, ça peut aller, ça ne pénètre quand même vraiment pas vite. Une fois de temps en temps, le soir en allant me coucher, pourquoi pas, c’est pas désagréable. Le matin en sortant de la douche par contre, j’ai autre chose à faire que me graisser le cuissot et attendre que ça sèche.

L’odeur, comment vous dire… ça m’a tout de suite rappelé un produit que j’avais essayé il y a quelques années : un lubrifiant à effet chauffant d’une célèbre marque de préservatifs. Voilà voila… Avoir l’impression d’être en train de se tartiner les jambes de lubrifiant c’est pas la sensation la plus chouette du monde. Collect moments, qu’ils disaient…

Au moins le flacon est mignon.

5/ Crème de minuit, My Little Box

DSC_3664

Parce qu’une seule crème pour le visage, ce n’était pas assez.

Bon allez, en toute bonne foi : c’est LA bonne surprise de cette box. Déjà, elle tombe à pic : je commençais tout juste à me mettre en quête d’une crème de nuit. Les températures qui commencent à baisser et de penser à l’hiver qui approche, ça me donne envie de bichonner ma peau avec une bonne crème épaisse et nourrissante.

Ma crainte avec une crème de nuit c’est qu’elle soit trop riche, trop épaisse – c’est ma peau, que je veux nourrir et hydrater, pas ma taie d’oreiller. Celle-ci est très réussie, je trouve sa texture super agréable, juste assez épaisse pour donner l’impression d’un cocon sans pour autant être poisseuse. Au réveil j’ai la peau souple, repulpée et pas du tout grasse. Et pour ne rien gâcher, cette crème sent très bon.

De tous les produits que contenait cette box, c’est le seul que j’ai vraiment adopté. Je m’en suis servie tous les soirs, sans exception et avec grand plaisir, c’est un véritable moment de détente pour terminer la journée.

En conclusion

Mes deux premières My Little Box m’avaient enchantée, là c’est une grosse déception, tant sur les goodies que sur les produits cosmétiques. Pour une collaboration avec Pinterest, sur le thème de la créativité et de l’inspiration on pouvait s’attendre à bien mieux.

Et je suis d’autant plus dépitée en voyant que certaines chanceuses ont reçu un fard à paupières Nyx à la place de ce gros pot de crème Yves Rocher, voilà qui m’aurait beaucoup plu – d’autres encore ont reçu un tube de shampooing Dove, je crois que c’est pire… je compatis les filles.

Je commence  à m’attendre à ce qu’il y ait toujours un produit un peu nul dans cette box (comprendre : qui se trouve très facilement en grande distribution, qui n’a rien d’exceptionnel, et optionnellement qui a une composition caca), et ça ne me dérange pas plus que ça si je suis scotchée par au moins un des 2 goodies. Le foulard American Vintage ou le sac Antik Batik des mois précédents ont fait leur petit effet. Le sachet de petites crottes en plastique là, vachement moins !

Bien sûr, ça arrive, c’est le risque à prendre en s’abonnant à une box. Il faut juste que ça n’arrive pas trop souvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *