Soin du visage : l’échec du layering

En matière de soins du visage, j’ai toujours été très loin du minimum syndical. Ça ne m’a jamais dérangée de dormir maquillée, ni de nettoyer ma peau très sèche avec des produits mal adaptés (ben quoi, le gel douche ça lave, non ?)

La crème hydratante c’est quand j’y pense (le lait démaquillant et la BB Crème  ça compte ?) Un gommage de temps en temps si je n’ai rien de mieux à faire… Et rien d’autre.

Et puis à force de m’y interesser, de parcourir les blogs, j’ai fini par entendre parler de la methode du « layering » ou « mille-feuille ». A force de me renseigner sur le sujet, j’ai eu le sentiment d’avoir vraiment tout fait de travers depuis des années, et je me suis décidée à essayer.

Si vous n’avez jamais entendu parler du layering, en résumé ça consiste à :

  1. Démaquiller sa peau TOUS LES SOIRS avec une huile, qui va dissoudre le maquillage mais aussi l’excès de sébum, la pollution, etc.
  2. Matin et soir, nettoyer le visage avec un savon doux puis rincer à l’eau – le savon c’est le seul produit qui viendra à bout de l’huile le soir, et le matin c’est simplement pour se rafraichir et nettoyer le sébum de la nuit.
  3. Rincer avec une lotion, l’idée est de se débarrasser du calcaire de l’eau de rinçage qui tire la peau
  4. Appliquer un sérum
  5. Appliquer un contour des yeux
  6. Appliquer une crème hydratante

Si vous souhaitez connaître tous les secrets de cette technique, je vous invite à lire les pages qui y sont consacrées sur le blog « Les chroniques de Sonia » : c’est en dévorant ce site que j’ai trouvé toutes les informations dont j’avais besoin.

J’ai donc fait une virée chez Sephora le premier week-end d’Octobre et je me suis offert tout ça :

1/ Pour le démaquillage : Take the day off – Clinique

DSC_3716

34,50 € le pot de 125 ml

C’est un baume, une sorte de pâte blanche qui se transforme en huile au contact de la peau, c’est très marrant à utiliser. Je prélève un peu de matière sur chaque index et je masse le visage avec, ça dissout le maquillage et les impuretés. Comme on trempe ses gros doigts dans le pot, c’est mieux de se laver les mains avant.

J’apprécie particulièrement de ne pas devoir me frotter les yeux avec un coton pour ôter le mascara : avec les doigts c’est beaucoup moins agressif et bien plus efficace !

La tronche de raton-laveur avant le rinçage, c’est toujours un grand moment.

2/ Pour le nettoyage : le Basic 3 temps – Clinique

DSC_3717

« Kit d’initiation » – 35,95 €

Je commence par nettoyer l’huile de l’étape précédente avec le savon et je rince le tout à l’eau tiède en m’aidant de mon éponge konjac.

Je passe ensuite un coton imbibé de lotion clarifiante, en évitant soigneusement le contour des yeux. Cette lotion est assez costaud, elle « picote » légèrement. Je trouve ça très agréable, ça donne l’impression d’avoir vraiment la peau nette. Un peu comme après un détartrage chez le dentiste : sur le moment ça semble un peu agressif, mais la sensation de propreté qui suit est incomparable !

L’émulsion hydratante enfin, est indissociable de la lotion. Elle permet justement d’apaiser la peau après cette étape un peu agressive.

3/ Pour le contour des yeux : Larmes de fantôme – Garancia

DSC_3722

39,95 € le roll-on de 10 ml

Je lorgnais dessus depuis que j’ai découvert le Pschitt magique dans la My Little Box de septembre dernier. Anti-rides, anti-cernes, anti-poches et anti-relâchement : tout ce qu’il me faut !

J’applique un peu de produit sur le contour de l’oeil (sur l’os en fait) à l’aide du roll-on, puis je tapote avec les doigts de l’extérieur vers l’intérieur pour faire pénétrer. Le produit est blanc, d’où son nom… Et il a une odeur assez désagréable. Quant à savoir s’il est efficace… Je ne vois pas d’amélioration, mais vu la tronche de mes poches+cernes je ne suis pas étonnée. Je doute qu’on puisse y faire quelque-chose !

 

Pour le reste : il me restait un fond de « Sérum Maîtrise du Temps » de Hélénère reçu dans je ne sais plus quelle box il y a fort longtemps, que j’ai eu l’occasion de terminer en commençant cette routine.

Je l’ai depuis remplacé par cette huile de graines de pin maritime de chez Oceopin, commandée et reçue en même temps que ma Birchbox de Novembre.

DSC_3676

36 € les 15 ml

J’en dépose une petite goutte sur chaque joue, une sur le front et je masse du bout des doigts pour répartir sur tout le visage.

Comme une andouille je m’attendais à retrouver l’odeur fraîche d’une forêt de pins… ben non : ça sent comme les pignons ! Heureusement c’est plutôt léger comme odeur, très discret et ça disparaît vite.

J’ai choisi cette huile car elle est très riche en agents anti-âge, et aussi parce que c’est un produit naturel et fabriqué en France. Son prix a aussi énormément joué sur mon choix puisqu’il faut compter environ 80€ pour un sérum plus classique. En matière de cosmétiques je sors tout juste de ma grotte, je ne sais pas trop à quoi sert un sérum… Je ne suis certainement pas prête à y consacrer un tel budget !

Pour la crème hydratante enfin, je n’ai pas eu besoin d’en acheter puisqu’à force d’en recevoir dans les box, j’en ai bien plus que ce que je peux utiliser.

Et alors ça donne quoi ?

Les premiers jours : j’avais l’impression de passer ma vie dans la salle de bains. Passer de « un coup de lait démaquillant quand j’y pense » à 6 ou 7 produits matin et soir, forcément, ça perturbe mes habitudes. J’y ai quand même rapidement pris goût, c’est devenu un rituel réconfortant au lever et au coucher.

Moi qui ai toujours eu la peau rêche, sèche, qui tire même après avoir appliqué de la crème, avec cette routine, j’ai découvert qu’il était possible d’avoir la peau souple et douce toute la journée.

J’ai quand même eu pas mal de fois l’impression d’en avoir trop mis, et que ma peau peinait à tout absorber.

Après 10 jours, j’avais l’impression d’avoir le teint beaucoup plus lumineux et les traits moins tirés.

J’avais bien noté, en parcourant le blog de Sonia, qu’avec un changement de traitement si radical ma peau allait réagir et se « purger ». Je n’ai donc pas du tout été surprise de voir, après 2 semaines à ce régime, quelques boutons apparaître sur mes tempes. J’ai poursuivi comme si de rien n’était en me disant que ça allait passer aussi vite que c’était venu (en 2 semaines quoi…).

J’ai laissé passer une, puis deux, puis trois semaines et ça ne faisait pas mine de s’améliorer, bien au contraire. De nouveaux boutons chaque jour, douloureux qui plus est, et ils ont commencé à remonter sur le front, descendre sur les joues, le menton… Même en pleine puberté ma peau n’a jamais eu cette allure, c’est la première fois de ma vie que je vis ça.

J’ai tout stoppé depuis 2 semaines. Aujourd’hui j’en suis là :

DSC_3692 DSC_3694

Ça a duré trop longtemps pour incriminer les hormones. Je n’ai rien changé dans mon alimentation ni dans mon mode de vie en dehors de cette routine de soins. Je sors d’une période particulièrement stressante au travail, mais c’est assez habituel et ça ne s’est jamais manifesté comme ça chez moi…

Vu la zone concernée je ne pense pas que ça puisse être lié au contour des yeux. J’ai commencé à bourgeonner avant de recevoir l’huile de graines de pin, donc ce n’est pas ça non plus. Quant aux crèmes hydratantes, je les utilisais déjà sans problème avant de commencer cette routine.

Par élimination, je pense que c’est l’un des produits Clinique qui est mal toléré par ma peau.

En plus de trouver ça franchement décevant – surtout vu l’investissement, 150 € pour ressembler à une ado, merci – je trouve surtout que c’est très étonnant.

J’ai beaucoup de mal à croire que des produits de la marque Clinique, conçus par des dermatologues, puissent provoquer une réaction si violente.

Ou alors c’est normal que ce phénomène de « purge » dure longtemps et j’aurais dû continuer ? Me v’là perdue…

La Birchbox de Novembre 2015 avec ba&sh

Coucou ! Aujourd’hui, je vous présente la Birchbox du mois de novembre 2015, qui a été réalisée en collaboration avec la marque ba&sh.

J’ai reçu un énorme carton dans ma boîte aux lettres, puisque j’ai profité de la livraison offerte avec la box pour commander un produit  supplémentaire. Reçu dans cet adorable sachet rose et or 🙂 Je vous en reparlerai très bientôt.

DSC_3672

La collaboration avec ba&sh n’était pas une surprise puisque Birchbox nous a proposé de choisir les couleurs de notre chère boîte ainsi que de la petite trousse assortie, qui reprennent un des motifs phares de la collection automne-hiver de la marque. J’ai préféré le rose poudré au bordeaux en association avec ce coloris gris-bleu.

DSC_3673

Voilà donc la fameuse boîte, accompagnée du catalogue de Noël. J’A-DO-RE cette couleur bleu-vert pétrole déclinée sur les packagings et goodies, et si je ne manquais pas cruellement de place dans ma modeste demeure, je me serais volontiers laissée tenter par la Birchbox Home. (A ne pas confondre avec la Birchbox Homme qui a elle aussi l’air très chouette mais dont mon cher et tendre n’aurait pas l’utilité).

Comme celle du mois dernier, la boîte est un peu plus petite que d’habitude et le fond est tapissé de mousse. J’imagine que ce sera toujours le cas désormais. Je remarque aussi que ça fait 3 mois de suite que nous recevons des box décorées, au lieu d’avoir une fois sur 2 une boîte en carton « nature ».

DSC_3688

La trousse, toute mignonne, qui m’a semblé minuscule mais dans laquelle j’ai pourtant réussi à faire tenir tout le contenu de la box – que l’on découvre tout de suite.

DSC_3675

1/ Eau Micellaire peaux sensibles – La Roche-PosayDSC_3678

La réputation des produits La Roche-Posay n’est plus à faire et elle est largement méritée. Ces produits, de qualité pharmaceutique, sont fréquemment recommandés par les dermatologues.

Mais… je teste depuis quelques semaines la technique du layering pour le nettoyage et le soin du visage – on en reparle bientôt – et l’eau micellaire n’y trouve pas sa place. Je garde donc celle-ci en stock pour plus tard !

En revanche j’ai tout de suite essayé l’échantillon de crème Hydréane Riche et j’ai beaucoup aimé. Je la garde en tête pour un prochain achat, si un jour j’arrive au bout de toutes les crèmes hydratantes que j’ai déjà en stock !

2/ Baume tonifiant pour Mains et Ongles – Pañpuri

DSC_3679

J’ai découvert très récemment l’existence de la marque thaï Pañpuri. Pour je ne sais quelle raison (d’excellents souvenirs de voyages en Thaïlande peut-être ?), cette marque m’attire beaucoup et j’avais très envie d’essayer leurs produits.

Voilà qui est chose faite avec ce baume pour les mains. Il contient des huiles essentielles de menthe poivrée, jasmin et ylang-ylang : l’odeur est assez forte mais alors… elle est à tomber ! La texture est très agréable  et le baume pénètre assez rapidement, sans laisser les mains poisseuses.

Depuis que je l’ai reçu, ce petit tube vert et or est en permanence dans mon sac à mains. Et ce n’est pas anodin, puisque je n’emmène jamais avec moi davantage que le strict nécessaire (portefeuille, portable, clés).

Une partie de la gamme est disponible sur le shop Birchbox et les prix sont plutôt raisonnables, je pourrais bien me laisser tenter prochainement !

3/ Soin jour Nouvel’âge – ThermalivDSC_3680

J’avais déja reçu le gommage visage de la marque Thermaliv et je l’ai tellement apprécié que je l’ai commandé. Ce soin de jour est, lui aussi, très réussi. Sa texture est très onctueuse, sans être trop riche, et il laisse la peau souple et apaisée.
J’aime beaucoup son odeur fraiche et délicate.

Je trouve frappante la ressemblance entre les marques Thermaliv et La Roche-Posay – je m’étais déjà fait la réflexion auparavant, mais d’avoir des produits des deux marques côte à côte, et d’avoir pu comparer deux crèmes pour le visage le même jour, ça me saute encore plus aux yeux. La présence d’eau thermale dans les produits des deux marques joue bien sûr énormément. Le packaging épuré, blanc-noir-bleu, le rectangle bleu avec un effet de pixellisation…

Comme la ressemblance se retrouve aussi dans la qualité des produits, ça ne me dérange pas du tout !

4/ Shampooing quotidien camomille – PrivéDSC_3681

Voilà un produit qui m’aura laissée totalement indifférente. L’odeur est très neutre, ça sent le savon, ni plus ni moins. La composition n’est pas extraordinaire. Le résultat n’a rien de spécial, les cheveux sont propres mais ils ne sont pas démêlés, ni doux, ni allégés, ni volumisés, ni brillants, ni je ne sais quelle autre promesse qu’un shampooing nous fait habituellement.

Pour 25,50 € les 250 ml, soit presque 10 fois plus cher que mon shampooing de supermarché, j’attends vraiment beaucoup mieux que ça. Je vais le finir parce qu’il ne faut pas gâcher, mais j’ai hâte de passer à autre chose.

5/ FratBoy Shadow/Blush – TheBalm Cosmetics

DSC_3684

DSC_3682

Après avoir été très déçue par le blush/gloss « How’bout them apples » reçu il y a quelques mois, et très frustrée par le « Balm desert bronzer » trop petit pour être utilisable dans la Birchbox d’août dernier, j’ai tiré une tête de trois pieds de long en découvrant ENCORE un petit boitier aimanté avec de jolies illustrations et ENCORE un produit qui prétend tout faire mais ne fait probablement rien correctement.

Hé ben je me suis trompée.

Alors, bon, le rose pâle, en fard à paupières, pour donner l’impression que tu n’as pas dormi de la nuit et qu’en plus tu fais une allergie : c’est nickel. Mais sinon, pour aller au travail, j’ai déjà une sale tronche le matin au réveil, c’est pas la peine d’en rajouter, merci.

Par contre en blush : c’est une vraie merveille, mon récent achat chez Kiko peut aller se rhabiller !  Un signe qui ne trompe pas ? Plusieurs personnes m’ont dit que j’avais bonne mine, et ça, c’est pas tous les jours !

En conclusion

Aucune prise de risque sur la sélection de produits de ce mois de novembre, la crème pour les mains au début de l’hiver c’était inévitable, crème de jour et shampooing c’est la base, après les gadgets et bizarreries des deux mois précédents, ça change… et finalement : c’est pas plus mal comme ça ! A défaut d’être originaux, les produits reçus ce mois-ci sont utiles et de très bonne qualité. C’est peut-être idiot, mais cette fois-ci, j’ai le sentiment d’en avoir eu pour mon argent et je n’ai même pas cherché à estimer la valeur marchande de la box.

En deux mots : MOI CONTENTE.

My Little [Creative] Box d’Octobre 2015

DSC_3653C’est avec beaucoup de retard que je vous parle de la My Little Box du mois d’Octobre puisque, comme pour la Birchbox du même mois, j’ai voulu prendre le temps de bien tester les produits avant de vous en parler… sauf qu’ils m’ont tellement déçue que j’ai vraiment rechigné à les utiliser.

Voyons ça tout de suite.

DSC_3652

Comme toujours, le carton d’emballage est nickel et s’ouvre très facilement. La boîte me semble un peu plus lourde que d’habitude. Cette fois-ci elle n’est pas décorée par une illustration de Kanako mais par une photo qui nous laisse deviner la collaboration avec Pinterest.

DSC_3655

On retrouve quand même à l’intérieur le carton illustré ainsi que le petit ruban que j’ajoute religieusement à ma collection, tout en me disant que je ferais bien de les mettre tout de suite à la poubelle puisque c’est très certainement là que ça finira de toute façon.  DSC_3656

Et le petit magazine My Little World dont j’apprécie toujours autant la mise en page et l’harmonie des couleurs. Je trouve toujours agréable d’avoir un peu de lecture.

Et en-dessous de ce magazine, My Little Box nous a glissé le top du top du summum de l’inspiration et de la créativité DIY :

1/ Les Bijoux de câbles

DSC_3658

Les « Bijoux de câbles ». De petites perles de plastique, à clipser sur les câbles d’écouteurs ou de chargeurs de téléphone. C’est totalement inutile, ça fait cheap et je trouve cet assortiment de couleurs particulièrement foireux.

Contrairement au carton illustré par Kanako, je ne me suis pas posé de question et je me suis débarrassée de ces horreurs illico.

2/ Un tote-bag

DSC_3660 DSC_3661

L’illustration côté pile est plutôt chouette. J’ai vu qu’il en existait d’autres, avec de gros pois noirs et roses ou noirs et bleus : je préfère de très loin ces toitures parisiennes. La citation côté face est particulièrement ironique venant d’une box qui contient autant de goodies que de produits de beauté.

Je sais que certaines filles adorent ce type de sac, pour ma part j’ai du mal à trouver une utilité à un tote-bag. C’est beaucoup trop grand pour le peu d’affaires que je transporte habituellement, et il faut obligatoirement le porter à l’épaule sans quoi il traîne par terre. Pas assez solide pour porter des choses lourdes, et de toutes façons le poids d’une bouteille d’eau suffit à me tuer le bras. Et puis je préfère les sacs qui ferment. Éventuellement, pour transporter une serviette de plage ou une couverture de pique-nique ça peut faire l’affaire, mais en recevant ça début octobre je me dis que la plage et les pique-nique sont bien loin.

Je suis donc perplexe devant ce sac dont je ne sais trop quoi faire. Beaucoup moins déçue que par les p’tits bouts de plastique, mais loin d’en être ravie en tout cas.

Sans plus attendre, découvrons le contenu du pochon beauté qui pèse si lourd…

DSC_3663

C’était donc le poids de la déception. Ce gros pot de déception là, dans sa boîte en carton au milieu. Hmmhmm…

3/ Crème sensitive végétal Yves Rocher

DSC_3668

Si je m’abonne à des box beauté c’est principalement pour découvrir des produits ou des marques qui soient nouveaux, innovants, ou difficiles à trouver, avec une particularité dans leur composition ou encore pour avoir l’opportunité de tester des produits un peu onéreux. Autrement dit, ce que j’attends d’une box beauté c’est tout l’inverse d’une crème hydratante Yves Rocher…

Et en full-size s’il vous plaît, sinon c’est pas drôle ! Le bon gros pot en verre qui pèse une tonne, oui madame, celui où tu splotch tes gros doigts dedans, moins hygiénique tu meurs.

Pour la crème de jour, j’ai encore du stock restant de box précédentes et j’ai déjà trouvé mon bonheur depuis un bon moment – il s’agit du soin de jour anti-âge global de Centifolia, si vous voulez tout savoir, dans son flacon-pompe pratique, léger et hygiénique. Découvert chez Birchbox et je découvre en rédigeant cette phrase qu’il n’est plus disponible sur le shop.

Je garde ce gros pot au fond d’un placard au cas où, un jour, par je ne sais quelle sorcellerie, je me retrouverais en galère de crème hydratante… Pour peu que ce jour arrive avant la date de péremption dudit pot de crème. Ou si une copine est dans le besoin.

4/ Huile Aïny

DSC_3666

En théorie il s’agit d’une huile à tout faire (corps, cheveux, visage, ongles), inspirée des rituels sacrés d’Amérique latine et au parfum « subtil ».

En pratique, l’huile sur le visage et dans les cheveux ça fait un peu comme si on s’était mis de l’huile dans les cheveux et sur le visage. No way.

Sur le corps, ça peut aller, ça ne pénètre quand même vraiment pas vite. Une fois de temps en temps, le soir en allant me coucher, pourquoi pas, c’est pas désagréable. Le matin en sortant de la douche par contre, j’ai autre chose à faire que me graisser le cuissot et attendre que ça sèche.

L’odeur, comment vous dire… ça m’a tout de suite rappelé un produit que j’avais essayé il y a quelques années : un lubrifiant à effet chauffant d’une célèbre marque de préservatifs. Voilà voila… Avoir l’impression d’être en train de se tartiner les jambes de lubrifiant c’est pas la sensation la plus chouette du monde. Collect moments, qu’ils disaient…

Au moins le flacon est mignon.

5/ Crème de minuit, My Little Box

DSC_3664

Parce qu’une seule crème pour le visage, ce n’était pas assez.

Bon allez, en toute bonne foi : c’est LA bonne surprise de cette box. Déjà, elle tombe à pic : je commençais tout juste à me mettre en quête d’une crème de nuit. Les températures qui commencent à baisser et de penser à l’hiver qui approche, ça me donne envie de bichonner ma peau avec une bonne crème épaisse et nourrissante.

Ma crainte avec une crème de nuit c’est qu’elle soit trop riche, trop épaisse – c’est ma peau, que je veux nourrir et hydrater, pas ma taie d’oreiller. Celle-ci est très réussie, je trouve sa texture super agréable, juste assez épaisse pour donner l’impression d’un cocon sans pour autant être poisseuse. Au réveil j’ai la peau souple, repulpée et pas du tout grasse. Et pour ne rien gâcher, cette crème sent très bon.

De tous les produits que contenait cette box, c’est le seul que j’ai vraiment adopté. Je m’en suis servie tous les soirs, sans exception et avec grand plaisir, c’est un véritable moment de détente pour terminer la journée.

En conclusion

Mes deux premières My Little Box m’avaient enchantée, là c’est une grosse déception, tant sur les goodies que sur les produits cosmétiques. Pour une collaboration avec Pinterest, sur le thème de la créativité et de l’inspiration on pouvait s’attendre à bien mieux.

Et je suis d’autant plus dépitée en voyant que certaines chanceuses ont reçu un fard à paupières Nyx à la place de ce gros pot de crème Yves Rocher, voilà qui m’aurait beaucoup plu – d’autres encore ont reçu un tube de shampooing Dove, je crois que c’est pire… je compatis les filles.

Je commence  à m’attendre à ce qu’il y ait toujours un produit un peu nul dans cette box (comprendre : qui se trouve très facilement en grande distribution, qui n’a rien d’exceptionnel, et optionnellement qui a une composition caca), et ça ne me dérange pas plus que ça si je suis scotchée par au moins un des 2 goodies. Le foulard American Vintage ou le sac Antik Batik des mois précédents ont fait leur petit effet. Le sachet de petites crottes en plastique là, vachement moins !

Bien sûr, ça arrive, c’est le risque à prendre en s’abonnant à une box. Il faut juste que ça n’arrive pas trop souvent.