La Birchbox d’Octobre 2015

Salut ! On découvre aujourd’hui le contenu de la Birchbox d’Octobre 2015 sur le thème « Beauty and the best ».

DSC_3640

Avec ce thème, Birchbox nous promet des soins cultes, senteurs inoubliables et textures  surprenantes : voyons si la sélection est à la hauteur.

J’ai pris quelques jours pour bien tester tous ces produits afin de pouvoir vous donner mon avis avec un petit peu de recul.

1/ Brosse Best Hair Day – Birchbox Accessories

DSC_3641

Brosse vendue 10 € ou 8,50 € pour les abonnées

Elle est dans toutes les box ce mois-ci. Je l’ai reçue en turquoise, elle existe aussi en bleu et en saumon.

C’est une copie de la Tangle Teezer dont j’entends beaucoup de bien depuis des mois : il paraît que cette brosse est miraculeuse, qu’elle démêle les cheveux les plus emmêlés sans la moindre difficulté. Tout ça sans abîmer ni casser les cheveux et en offrant un agréable massage du cuir chevelu. En tout cas elle fait l’unanimité et elle est très souvent en rupture de stock !

Ne l’ayant pas testée moi-même je ne peux malheureusement pas comparer la copie et l’originale. En tout cas j’ai été étonnée par l’apparence peu qualitative de la brosse Birchbox. Elle est assez légère, on sent qu’elle est creuse. La coque se détache très facilement de la plaque sur laquelle se trouvent les picots. Et dès le premier passage dans les cheveux, les picots ont commencé à se déformer.

J’arrive difficilement à brosser toute l’épaisseur de ma chevelure, sur le sommet du crâne les picots ne vont pas jusqu’au cuir chevelu. Niveau démêlage, je n’ai pas de problème habituellement. J’utilise un démêloir en sortant de la douche ou une brosse pneumatique sur cheveux secs et je n’ai pas l’impression d’obtenir de meilleurs résultats avec la brosse Birchbox.

L’ergonomie est très bonne, la brosse tient bien en main et elle est très facile à nettoyer. La facilité avec laquelle les picots se déforment me fait craindre le transport dans un sac à main ou une trousse de toilette, malgré le côté compact. On peut aimer le côté mignon de l’objet, pour ma part je préfère l’élégance au kawaii.

Vous l’aurez compris : je ne suis pas franchement séduite par cette brosse qui m’a tout l’air d’un gadget, et à vrai dire, je suis presque choquée que Birchbox copie une de ses meilleures ventes.

2/ Pink Perfect Crème d’Erborian

DSC_3642

Échantillon de 5 mL, valeur estimée 3,67 €. Full size 45 mL vendu 33€

Ayant la peau très sèche, je n’ai aucun problème de pores visibles, donc aucune utilité pour un produit « flouteur de pores ». Je l’ai quand même essayé, et comme je m’y attendais : je n’ai vu aucune différence avec ou sans.

Je n’ai pas d’avis tranché sur ce produit qui traite un problème que je n’ai pas. Erborian est quand même une marque qui a très bonne presse et je serais curieuse de pouvoir tester des produits mieux adaptés à mon type de peau.

3/ Mousse de douche patchouli Kneipp

DSC_3644 DSC_3645

Échantillon de 75 ml, valeur estimée 2,80 €. Full size 200 ml vendu 7,50 €.

J’ai l’impression de laver mon petit corps avec de la mousse à raser. Bon OK la texture mousse n’est pas totalement désagréable sur le moment mais c’est quand même super gadget. L’odeur de patchouli n’est pas ma préférée non plus, heureusement elle ne reste pas trop sur la peau.

La bombe aérosol, il me semble que c’est pas ce qu’on fait de plus éco-friendly – je ne cours pas particulièrement après les produits écolo/bio mais c’est pas la peine de faire exprès non plus…

Et pour ne rien arranger, je trouve que le flacon ressemble à une bombe de désodorisant à chiottes. Et puis si ma mémoire est bonne, Ushuaïa avant sorti le même type de produit pour 2 fois moins cher que celui-ci et a fini par l’arrêter.

En conclusion : je ne valide pas du tout !

4/ Shampoing cheveux secs Huygens

DSC_3646 DSC_3647

Échantillon de 30 ml, valeur estimée 1,90 €. Full size 250 ml vendu 15,90 €

Je ne connaissais la marque Huygens que par une crème pour le corps, reçue dans une précédente box, que j’avais vraiment détestée à cause de sa très forte odeur de verveine. Pour moi c’est le stéréotype de l’odeur de mémé et il est absolument hors de question que je me parfume à la tisane.

Rien qu’en voyant l’emballage de ce shampoing, je partais avec un a priori très négatif.
J’ai commencé par retourner le tube et m’intéresser à la compo, et en voyant à quelle point elle était clean j’ai ouvert mes chakras.

Vous avez vu ? Le flacon n’est pas tout vert avec des fleurs et des petits nuages, pas de tampon, pas de label, pas de fausse promesse. Pas de frime chez Huygens malgré 99% d’ingrédients naturels et 11% bio. C’est écrit en tout petit, en bas, au dos du tube.

Alors bien sûr à l’utilisation ça se ressent beaucoup. Le produit ne mousse quasiment pas, ça c’est normal pour un shampoing sans sulfate. Il est très liquide et se répartit très mal dans les cheveux, c’est assez difficile de savoir si on a réussi à laver toute la chevelure.

Pour vérifier son efficacité, je l’ai testé après m’être fait un masque capillaire au beurre de coco. Un produit aussi efficace que difficile à retirer. Et si c’est mal nettoyé on ne peut pas le louper : la tartine de beurre dans les cheveux c’est plutôt voyant.

J’ai dû utiliser 3 fois plus de produit qu’avec mon shampoing habituel pour me laver toute la chevelure. Ça m’a aussi pris 3 fois plus de temps, et ça m’a fait des nœuds de malade. Décidément au niveau de l’expérience sensorielle, Huygens et moi on va avoir du mal à s’entendre.

Mais niveau efficacité : rien à redire ! J’ai tout de suite senti mes cheveux crisser sous l’eau de rinçage et plus aucune trace de gras dans ma tignasse. Une fois secs, les cheveux sont restés légers et souples. Pas de démangeaison, irritation ou réaction d’aucune sorte et les cheveux ne regraissent pas vite.

Voilà un produit qui me fait cogiter : s’il est évident qu’il faut privilégier des produits moins nocifs aussi bien pour soi que pour la planète, celui-ci est suffisamment désagréable à utiliser pour en rebuter plus d’une. Il y a sûrement un compromis entre les shampoings classiques pleins de sulfates et de silicones et celui-ci qui demande de faire preuve d’abnégation. En tout cas je suis certaine qu’on peut mieux faire.

Je préfère quand même 1000 fois ce produit-ci à la mousse à raser.

5/ Featherlash Mascara So Susan

DSC_3649

Full size 11,7 ml d’une valeur de 23 €

Après une box globalement décevante, il fallait bien au moins un mascara full size pour me dissuader d’interrompre mon abonnement.

Celui-ci a une consistance plutôt fluide, il permet de bien séparer les cils mais ne leur ajoute pas beaucoup de volume. Il ne fait pas de promesses mirobolante, sa brosse est un goupillon tout ce qu’il y a de plus simple. Efficace et sans fioriture : c’est tout ce que j’aime.

 

Ma wishlist du mois d’Octobre

1/ Un parapluie transparent

Pour ne pas laisser la pluie ruiner mon moral et mon brushing, je voudrais un joli parapluie. J’adore les parapluies « cloche » transparents et j’aime tout particulièrement ce modèle signé Jean-Paul Gautier, avec ses motifs en dentelle.parapluie-cloche-transparent-dentelle-noire-jean-paul-gaultier

2/ Un joli collier de Shlomit Ofir

Le plus difficile étant de choisir, puisqu’ils sont tous plus jolis les uns que les autres ! Voici les modèles qui me plaisent le plus, et je vous invite à découvrir tous les autres sur sa boutique Etsy :

collier-pentagone-shlomit-ofir

collier-origami-shlomit-ofircollier-hanabi-shlomit-ofir

3/ Un petit pull…

…pour commencer à se réchauffer avec style. Vous ai-je déjà parlé de mon amour inconditionnel pour les hauts à encolure bateau ? J’ai hâte de pouvoir essayer ce joli pull Naf Naf et j’espère le trouver aussi joli en vrai qu’en photo !

pull-naf-naf

4/ L’huile démaquillante purifiante Akane

Découverte dans la Birchbox de mai dernier, sur le moment je n’avais pas tellement aimé cette huile car j’avais du mal à la rincer.

Je l’avais pourtant trouvée très efficace, en particulier pour enlever les mascaras tenaces sans devoir trop frotter les paupières. Et surtout, j’aimais beaucoup l’idée de pouvoir me démaquiller sans utiliser de coton, avec en prime un produit Bio écocertifié.

J’ai retenté l’expérience un peu plus tard après m’être offert une éponge Konjac : ça fait toute la différence pour le rinçage ! Cette huile est parfaite pour ma peau très sèche et depuis que j’ai fini mon petit flacon, elle me manque beaucoup. C’est vraiment à contre-coeur que j’ai ressorti lait démaquillant et disques de coton. C’est décidé : ce mois-ci je commande !

huile

Makeup : mes premiers achats chez Kiko

Voilà un bon moment que je passe devant les boutiques Kiko près de chez moi, sans trop m’y intéresser. J’imagine que je ne dois pas faire partie de leur « cible » marketing, puisque je ne me suis jamais sentie concernée par leurs produits – et les hordes d’adolescentes qui peuplent ces boutiques tous les samedis me confortent dans cette idée.

À force de lire tant des avis positifs sur les blogs, l’idée a fait son chemin et un récent article de Punky B sur la marque a fini de me convaincre.

Je me suis donc laissée tenter par…

1/ Le pinceau visage de la gamme « Rebel Romantic »

Je n’avais qu’un (trèèèèèèèès vieux) kabuki, et pas de la meilleure qualité. Avec les bronzers reçus dans la Birchbox et la My Little Box d’août, j’ai vite compris qu’il me faudrait mieux que ça.

Et y’a cette beauté, dans son adorable emballage rose poudré, qui a commencé à me faire des clins d’œil dès que je suis rentrée dans le magasin… Difficile de résister !

Rebel Romantic face brush

En plus d’être super mignon, il est aussi super doux et vraiment très pratique avec ses deux embouts. Et bien évidemment, comparé à mon vieux kabuki tout rêche, l’application des blush et bronzers est 100 fois plus facile et agréable !

Je le trouve parfait, et ça se confirmera sur la durée mais je pense que la qualité est bonne.

Il coûte 13,90 €.

2/ le blush Soft Touch dans le coloris « Light Plum » (112)

J’ose à peine vous l’avouer… Je ne possédais qu’un seul blush, il doit avoir plus de 10 ans et je ne suis pas certaine que sa teinte, plus proche de la « terra cotta » que d’un joli rose bonne mine, soit vraiment idéale pour réveiller mon teint fatigué. Appliqué avec le vieux kabuki dont je vous parlais à l’instant, ça ne fait pas de miracle.

Je dois dire aussi que je suis une fille exigeante, j’en ai rejeté quelques uns, des blushs : pas assez pigmenté, aucune tenue, trop de paillettes, impossible à travailler, donne des boutons, couleur qui jure avec mon teint… Je recherchais quelque chose de simple, léger, facile à appliquer et qui ne disparaisse pas au premier coup de vent. Et puis qui ne coûte pas un bras, tant qu’à faire.

Après avoir hésité avec les autres gammes proposées par Kiko, j’ai finalement choisi le blush « Soft Touch » en coloris Light Plum.

Kiko - Blush Soft Touch coloris "Light Plum" (112)

Et bien me voilà conquise ! J’avais un peu peur de me planter sur la teinte puisque, comparé au reste de la gamme, il parait sombre et tire un peu sur le violet. Finalement c’est nickel, c’est une teinte qui me va et il est très facile à doser et à travailler (surtout avec mon joli pinceau !).

Le fini est mat, ça c’est vraiment ce que je recherchais, et j’arrive aisément à obtenir l’effet « bonne mine / teint frais » espéré, tout en subtilité.

Son prix : 7,50 €

3 / Crayon contour des yeux Smart Eye PenciL, coloris « Granite Purple » (803)

Kiko - Smart Eye Pencil coloris "Granite Purple"

Alors là c’est la grosse déception parmi ces achats. D’abord au niveau de la couleur qui change énormément en fonction de la lumière. Swatché sur mon bras en magasin, avec la lumière artificielle, ça donnait un très joli brun-orangé. A la lumière naturelle, la couleur est franchement violette, ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais.

Et ensuite au niveau de l’application. Swatché sur le bras toujours, j’ai obtenu un beau trait précis et intense, facile à estomper au doigt. Sur la paupière en revanche on dirait que le crayon ne marque pas. Il faut beaucoup insister pour voir quelque chose, ce qui rend le travail d’estompage très difficile.

Vraiment dommage, mais pour seulement 2,50 € : je m’en remettrai !

4/ Fards à paupière Long Lasting Stick, coloris Golden Brown (06) et Dark Taupe (39)

Kiko - Long Lasting Stick, coloris Golden Brown et Dark Taupe

Là par contre j’ai eu un gros coup de cœur !

Ce sont des ombres à paupières présentées sous forme de sticks. À appliquer comme avec un crayon, et laisser tel quel pour une teinte intense ou bien estomper au pinceau ou au doigt pour un résultat plus travaillé. Dans ce deuxième cas : il faut le travailler tout de suite après l’avoir posé car au bout de quelques secondes ça ne bouge plus du tout.

On nous annonce une tenue de 8h sans transfert et une résistance à l’eau : promesse tenue !

Les deux teintes que j’ai choisies se marient très bien ensemble et viennent compléter à merveille ma palette Naked 2.

Chaque crayon coûte 6,90 € : une paille à côté des 20 à 30 € qu’il faudra débourser pour un produit similaire de grande marque.

Pour conclure

J’en ai eu pour seulement 37,70 € au total et je suis plutôt satisfaite de mes achats. Pour le même montant en parfumerie, je serais repartie avec 1 ou 2 articles au meilleur des cas.
J’ai l’impression tout de même que la qualité est hétérogène sur toute la gamme. Je pense en particulier aux fards à paupières poudre, qui m’ont tous semblé très peu pigmentés et beaucoup trop pailletés.

Ce que je regrette le plus, c’est de n’avoir reçu aucune aide en magasin alors que j’ai pris soin d’y aller à une heure de faible affluence et que j’y suis restée longtemps. On m’a seulement proposé un panier pour faire mes achats…
Que ce soit pour m’expliquer comment utiliser tel ou tel produit ou bien pour m’aider à trouver les couleurs qui me conviennent, les conseils d’une vendeuse auraient été plus que bienvenus.