Passion : bêtes à cornes

Il m’arrive parfois de faire des fixettes sur des choses complètement aléatoires. En ce moment, il s’agit des crânes de bêtes à cornes : cerfs, vaches, bisons, chèvres, antilopes et j’en passe…

Betina-StampeLe salon de Betina Stampe, la fondatrice de Bloomingville

En déco, je trouve que c’est un objet qui capte l’attention. Il s’en dégage une sorte d’aura mystique ou spirituelle. C’est encore plus flagrant avec les crânes gravés, ou bien décorés de cristaux, de plumes, de fleurs ou de tissages qui prennent une dimension quasi-religieuse.

il_570xN.566003609_snr2Crâne de vache sculpté à la main – AureusArts sur Etsy

Et pour éviter d’encourager le commerce de morceaux d’animaux morts, il existe bien sûr des répliques en résine, ou plus amusant, des trophées en origami, en carton ou en peluche !

papertrophy-hirsch-papiertier_720x600Tête de cerf en origami – Papertrophy (plein d’autres bestioles en stock !)

deer_m_w_hr_001__1_Tête de cerf en carton – Fleux

bb47_trophee_chevreuil_bibibTrophée chevreuil en peluche – Bibib & Co

009b686cfaf3e2da684d1fa51ece2905Je trouve ces bois de cerfs peints absolument canon !

En bijoux aussi, les bêtes à cornes se déclinent dans tous les styles.

il_570xN.800836780_poluCollier délicat Bois de cerfs – Sweetheart Jewelry Box sur Etsy

il_570xN.827401427_i6nlCollier Buffle origami – BeforeLouRock sur Etsy

Mais aussi en tableaux, en tatouages, en t-shirts…

il_570xN.843732125_bv22Crâne de vache à l’aquarelle – SouthPacific sur Etsy

deer-skull-tattoo-2Tatouage crâne de cerf – Vu sur skullspiration.com

ra,fitted_scoop,x3104,navy,front-c,600,650,900,850-bg,f8f8f8.4u1T-shirt Desert Skull – RedBubble

Quel que soit le support et quelle que soit la bête, cet objet stimule mon imagination. Comme je suis bizarrement câblée, les premières choses auxquelles ça me fait penser sont le pokémon Cubone (et pourtant je n’y connais que dalle en Pokémon) et le super-badass clip du morceau Shellshock par les tout aussi badass Noisia et Foreign Beggars, que voilà ci-dessous.

Dans un prochain billet, je vous parlerai peut-être de mon obsession pour le bleu pétrole, ma fascination pour les méduses ou encore mon amour pour la monstera deliciosa ? J’en ai plein d’autres en réserve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *